logo

Pour le familles

PARLER À SES ENFANTS AU SUJET DE L’ALCOOL, DES DROGUES ET DU JEU

Les jeunes sont exposés à des messages contradictoires au sujet de l’alcool, des drogues et du jeu.

QUE DOIT-FAIRE UN PARENT?

La plupart des parents et des aides-soignants sont inquiets quant à savoir ce que les années d’adolescence pourraient réserver à leurs enfants lorsqu’ils se trouveront face à des choix concernant la consommation d’alcool et de drogues ou la pratique du jeu. Si, d’une part, il est possible que certains adolescents expérimentent avec ces substances/cette activité, sans jamais tomber sous leur emprise, on craint d’autre part que d’autres risquent de se livrer à une consommation/participation régulière. Chose certaine, il n’est pas toujours facile de déterminer à quoi pourrait aboutir le comportement de votre adolescent. Il existe bien des choses qui rendent les jeunes plus vulnérables aux problèmes causés par la consummation d’alcool et de drogues ou par la pratique du jeu. Malgré nos meilleurs efforts, il y a parfois lieu de s’inquiéter. Que vous preniez en charge un jeune qui n’a pas encore atteint l’adolescence (période de la vie où l’expérimentation est observée plus couramment) ou que votre adolescent consomme déjà des substances ou qu’il s’adonne déjà au jeu, ne perdez de vue ce qui suit.

Votre influence a du poids

Vous n’êtes pas la seule personne à exercer une influence dans la vie de votre enfant lorsqu’il s’agit de traiter avec les questions liées à l’alcool, aux drogues et au jeu, mais votre influence a certainement du poids. La majorité des adolescents déclarent que la façon don’t ils ont été élevés influe sur leur comportement. Alors même si vos enfants ont tendance à grogner ou à rouler les jeux quand vous abordez le sujet, les messages que vous leur faites passer trouvent un plus grand écho que vous ne l’auriez imaginé. Il est encore plus important de faire bien attention au comportement que vous adoptez en présence de votre adolescent. Vos enfants s’inspirent des choix que vous faites à l’égard de l’alcool, des drogues et du jeu.

Les avantages d’être bien informé

Beaucoup de renseignements erronés circulent au sujet de l’alcool, des drogues et du jeu. En vous informant auprès de sources fiables, vous et votre adolescent serez en mesure de distinguer les faits des mythes. Vous trouverez ci-dessous certaines ressources en ligne. Rappelons qu’il n’est pas nécessaire de pouvoir répondre à toutes les questions que vous pose votre adolescent. S’il vous pose une question à laquelle vous n’avez pas réponse, documentez-vous ensemble sur le sujet. Cette démarche peut même influer davantage sur la capacité de votre adolescent à assimiler l’information. Il peut aussi être utile de solliciter des idées auprès d’autres parents et aides-soignants sur la façon dont ils s’y sont pris pour informer leurs adolescents au sujet de différents enjeux et pour imposer des limites à leur comportement.

Trouvez une façon de parler de ce sujet

Il peut être difficile de parler de sujets délicats avec nos enfants. Le recours à d’autres influences dans leur vie comme point de départ peut nous faciliter la tâche. Des films, de la musique, des actualités, voire des publicités, peuvent aider à amorcer le dialogue. Demandez à votre adolescent de faire connaître ses pensées et faites-lui part des vôtres. Soyez ouvert et réceptif au cas où votre adolescent aurait des questions à vous poser. Cela l’encouragera de son côté à se montrer ouvert envers vous.

N’oubliez pas d’écouter

Il suffit d’un rien pour que vous passiez d’un simple interlocuteur à quelqu’un qui sermonne au moment de parler à votre adolescent de sujets comme la consommation de drogues ou d’alcool ou encore la pratique du jeu. Si vous écoutez votre adolescent sans porter aucun jugement sur ce qu’il a à dire, il sera plus enclin à compter sur vous pour obtenir du soutien. Le fait de lui indiquer que vous comprenez son point de vue ne vous contraint pas du tout à vous mettre d’accord avec lui. Après avoir reconnu ce qu’il a à dire, exprimez vos propres pensées.

Faites confiance à votre intuition

Personne ne connaît mieux votre adolescent que vous. Si quelque chose vous laisse croire à la possibilité que votre adolescent consomme des drogues ou de l’alcool ou encore qu’il s’adonne au jeu, exprimez votre préoccupation. Faites-vous un devoir de mettre en relief des comportements précis que vous aurez observés. Procédez ainsi de manière respectueuse et compatissante. Bien entendu, cette conversation risqué de vous mettre mal à l’aise, mais elle peut se révéler la meilleure intervention qui soit.

Nous sommes là pour vous

Si vous êtes inquiet par la consommation d’alcool et de drogues de votre adolescent ou encore par ses habitudes de jeu, soyez rassurés, car vous n’est pas seul. En fait, les parents sont nombreux à communiquer avec nous dans l’unique but d’exprimer leurs préoccupations ou de se renseigner. D’autres se prévalent de soutien supplémentaire afin de s’attaquer à des problèmes plus graves. La Fondation propose différents types de services conçus pour vous apporter du soutien, à vous, à votre adolescent et à votre famille.

 

Déni de responsabilité : Le présent site Web se veut une source d’information générale seulement et ne vise pas pour autant à remplacer les conseils d’un professionnel. Tous les efforts sont déployés pour assurer l’exactitude des renseignements au moment de leur affichage sur le site. La Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances n’est pas forcément d’accord avec les renseignements fournis par les sites Web comportant un lien vers le présent site et renonce donc à toute responsabilité à cet égard.